pour cette recette j’ai activé plein de capacités de mon esprit et découvert pleiiin d’émotions  :

Surprise : ah bon les pissenlits se récoltent pour de la gelée ? Ah bon cette fleur que je croyais gênante se mange ?

Joie de cueillir les pissenlits de mon jardin et d’en remplir un saladier.

Concentration pour prélever la partie jaune. Gestes minutieux. Je pense admirative à ces métiers manuels – oubliés ou dévalorisés- , aux couturières, brodeuses dont les doigts et les yeux sont très sollicités.

Émerveillement de découvrir que les pissenlits sont des mini artichauts, un regard neuf sur les détails d’une fleur que j’avais plutôt dénigrée jusqu’alors.

Patience : pour obtenir 50 grammes de pissenlits jaunes 2 heures me sont nécessaires.

Plaisir de retrouver la cuisine, de découvrir la recette et de cuire ma confiture. Espoir d’une dégustation prochaine.

Cette expérience est sans doute la plus incroyable de mon confinement. J’ai à nouveau constaté que chaque jour mon regard peut changer. Les pissenlits comme si c’était la première fois.

ET VOUS ? sur quel objet, sur quelle personne ou situation votre regard a évolué ?