pour cette recette j’ai activé plein de capacités de mon esprit et découvert pleiiin d’émotions  :

Surprise : ah bon les pissenlits se récoltent pour de la gelée ? Ah bon cette fleur que je croyais gênante se mange ?

Joie de cueillir les pissenlits de mon jardin et d’en remplir un saladier.

Concentration pour prélever la partie jaune. Gestes minutieux. Je pense admirative à ces métiers manuels – oubliés ou dévalorisés- , aux couturières, brodeuses dont les doigts et les yeux sont très sollicités.

Émerveillement de découvrir que les pissenlits sont des mini artichauts, un regard neuf sur les détails d’une fleur que j’avais plutôt dénigrée jusqu’alors.

Patience : pour obtenir 50 grammes de pissenlits jaunes 2 heures me sont nécessaires.

Plaisir de retrouver la cuisine, de découvrir la recette et de cuire ma confiture. Espoir d’une dégustation prochaine.

Cette expérience est sans doute la plus incroyable de mon confinement. J’ai à nouveau constaté que chaque jour mon regard peut changer. Les pissenlits comme si c’était la première fois.

ET VOUS ? sur quel objet, sur quelle personne ou situation votre regard a évolué ?

 

 

16 Mai 2020
mai 16, 2020

Poésie de la ville

0 Comment

Un bourdon sur un chardon

Bonsoir à demain

un chat noir à l’ombre

le soleil qui chauffe

Le Ciel bleu bleu bleu

Est ce que cette fleur sent bon ?

Plaisir de marcher, température idéale

Calme, vie, voitures garées, vent dans les arbres

De belles maisons, des trottoirs minuscules

des roses trémières

Shot soleil

ma peau tire

Il est l’heure de rentrer

20 Juin 2019
juin 20, 2019

Couscous en conscience

0 Comment

Suite à une séance « Sophro-présence aux 5 sens », je partage avec vous le témoignage d’un dame qui participe régulièrement aux séances de sophrologie que j’anime dans un centre social à destination des pré-retraités.

Elle m’a confié que pendant le Ramadan, elle avait préparé un couscous sans pouvoir y goûter, forcément. Pas simple pour trouver la juste dose d’épices et de condiments quand on doit se priver du sens du goût… Pourtant, grâce à la sophro-présence des 5 sens pratiquée ensemble, elle a pris conscience qu’elle était là, comme plus présente, plus consciente et attentive aux odeurs des épices, plus sensible au toucher des aliments et plus concentrée sur la cuisson qu’elle a surveillé, sans goûter mais grâce à la vue.

Elle a également pris conscience que d’habitude elle était ailleurs, que son esprit papillonnait et qu’elle était finalement peu concentrée sur l’instant présent lorsqu’elle cuisinait.

Elle m’a partagé sa joie. Sa pleine présence lors de la préparation du repas a tout changé. Il paraît même que son couscous était bien meilleur que d’habitude…

Alors ? On parie que si nous sommes plus présents à ce que nous faisons, il n’y a pas que le couscous qui sera meilleur ?

19 Nov 2018
novembre 19, 2018

Les vacances ca stresse aussi

0 Comment

Cette année j’ai eu de la chance d’aller en Touraine. Un de mes oncles me prêtant maison contre bons soins de 3 poules, d’un chat malade et d’un potager prêt à fleurir. J’embarque donc enfants, bagages, vélos et bouquins pour 10 jours.

Le premier jour nous prenons nos marques dans la maison, je prévois courses et visites. Je suis encore en MODE ACTION, en mode faire.

QUAND TOUT NE SE PASSE PAS COMME PREVU

Le 2ème jour j’avais pris rdv avec une cousine habitant à 30 minutes de la. Nous avons prévu de nous rejoindre pour manger ensemble avec nos enfants du même age. Je décolle avec le GPS. Quelques minutes plus tard la route est barrée.

Déviation pendant que mon GPS m’exhorte de faire demi tour… Ca m’énerve, je lui coupe le son et suis les déviations.
Je perds la trace des déviations. Le stress monte. Je décide de m’arrêter a la station essence et demande a la caissière ma route. Elle est très attentive et me photocopie un plan pour prendre les petites routes. Elle met même un coup de stabilo sur le chemin à suivre.

Requinquée je repars. Dans ma tête reste l’heure tourne et ma cousine attend.

Je trouve aisément le premier village et malgré le plan impossible d’arriver au village suivant. Je continue et me retrouve devant LA ROUTE BARREE que j’avais quitté 1h plus tôt.

Je me gare sur le bas coté et je pleure. Je pleure de ne pas y arriver, de déception de ne pas voir ma cousine si proche, je pleure du repas que j’ai dans le coffre et que nous ne mangerons pas ensemble, je pleure de ce temps perdu, je pleure d’agacement. Je lâche ce qu’il est là, j’écoute ce que je vis et l’accueille. Je me pose et respire.

ET MES BESOINS ?

Après un moment j’ai appelé ma cousine qui a été plus que compréhensive puis j’ai repris la route pour rentrer. A la maison nous avons mangé le taboulé et je me suis reposée. J’ai digéré doucement ce sentiment désagréable. J’ai pu me connecter à mon besoin fort de voir ma cousine que j’aime beaucoup et que j’ai rarement l’occasion de voir. Elle et moi avons le soir fait du lien par téléphone et ça m’a apaisé.

De cette expérience je retiens que je me suis mise toute seule la pression de réussir, même en vacances. Il me fallait réussir, atteindre mes objectifs, être fidèle a ma parole.

Après cette prise de conscience, j’ai eu 2 jours de fatigue. J’ai tenté d’être douce avec moi sur le reste du séjour. J’ai moins planifié, j’ai plus écouté mes besoins. Par exemple je mangeais seule le midi car les enfants n’avaient pas faim. Ce repas quotidien en conscience fut une belle victoire d’écoute de moi-même.

Cet épisode m’a beaucoup aidé à profiter des vacances.

ET VOUS ? Quels sont vos trucs et astuces pour prendre du recul ?

15 Juin 2018
juin 15, 2018

Pratique de sophro pour les ados

0 Comment

Une belle pratique, simple et courte que propose Natalia Caycedo, la fille d’Alfonso Caycedo.

C’est un bon moyen de revenir au corps, de prendre une pause et de respirer.

Ca peut etre utilisé en attendant dans une salle d’attente du dentiste, avant un examen, pour faire 1 break après le repas ou avant de dormir. C’est à vous de trouver votre moment ! Souvenez vous aussi que la sophrologie est un entrainement et que la répétition est essentielle !

Bonne pratique.

En mai 2018 lors de mon premier voyage au Japon avec mon amoureux, j’ai découvert des spécificités japonaises peu connues du grand public dont je vais vous parler pendant plusieurs articles.

Et pour commencer …

LES ONSENS

BON POUR LA SANTE ET TYPIQUEMENT JAPONAIS

read more →

03 Mai 2018
mai 3, 2018

Faire son sac en restant zen

0 Comment

En tant que grande voyageuse (même avec 1m61) et en préparation de mon sac entre 2 voyages (je rentre de Venise, voyage familial et je repars au Japon avec mon amoureux), je vous écris un article sur “comment faire son sac” .

Pour beaucoup de personnes, faire son sac est un casse tête. Ce n’est pas si compliqué.

Allons-y par étapes :

SE POSER LES BONNES QUESTIONS

Quand a lieu votre voyage ? Dans quel climat ? Serez-vous en ville – où y a possibilité de trouver ce que vous avez oublié – ou paumés en pleine campagne ou en circuit dans le désert  ? Partez vous en TGV, en stop ou en avion ? Là encore les critères de taille ou poids de valises dépendent des compagnies aériennes ou des chauffeurs blablacar. Pendant le voyage serez-vous en mode nomade ou sédentaire ? Ce n’est pas pareil d’avoir à porter une seule fois un sac de la gare à son hébergement  puis s’installer confortablement pour une semaine au même endroit ou devoir porter son sac tous les jours pendant les escales si vous êtes en itinérant.

Bref, répondre à ces questions vous aidera à faire des choix.

VERIFIER VOS PAPIERS

Ce n’est pas forcément ce à quoi vous pensez en premier lieu, surtout si vous voyagez peu : Vérifiez la validité de vos papiers d’identité.  Et sachez que la prolongation de 10 ans des cartes d’identité françaises n’est valable qu’en France.

Pensez aussi aux visas ou aux conditions d’entrée dans les pays. Certains pays demandent une validité 6 mois après la fin du séjour. N’hésitez pas à vérifier sur ce site officiel.

QUOI EMMENER ?

Perso, j’emmène

  • 1 sous-vêtement et un tee shirt par jour
  • 1 ou 2 pantalon-s pour 1 semaine
  • 1 pyjama
  • 1 nécessaire de toilettes minimaliste (1 savon, 1 shampooing solide, 1 brosse à dents et dentifrice, mascara, déo solide, brosse à cheveux)
  • quelques médicaments (idéalement avec ordonnance si sirop ou médicaments spécifiques)

dans mon sac “bagages à main”

  • 1 carnet et 1 stylo
  • 1 bouquin
  • 1 paire de chaussures de rechange – je mets mes grosses chaussures le jour du départ
  • mon appareil photo

MES TRUCS ET ASTUCES POUR FAIRE MON SAC

Mettez à part la tenue que vous porterez le jour du départ (idéalement les vêtements lourds et les chaussures encombrantes)

  • Le vrac

Je mets au fur et a mesure (si vous anticipez comme moi) ou à l’arrache (si vous partez dans moins de 6h) ce qui vient : le sac, les papiers, les vêtements, les affaires de toilettes.
On n’oublie pas les chaussures (tongs, sandales, chaussons ou chaussures de rando…) ni chargeurs ou autres piles pour nos appareils et on obtient un peu près ça :

Non non ce n’est pas un tas bordélique….Pas du tout !!!

C’est un tas anticipé d’une bonne semaine et qui va se transformer…don’t worry.

  • Les grands thèmes

Ensuite je rassemble les affaires par thème pour vérifier si rien ne manque ou au contraire si j’ai des doublons. Je fais comme ça un tri encore plus strict pour éviter le “au cas où”. C’est ce que vous pouvez voir sur cette photo.

  • les sacs dans le sac

Une astuce supplémentaire (que j’utilise beaucoup dans le désert) ce sont les sacs dans le sac.

Un sac trousse de toilettes, un sac de change, un sac pour le matériel informatique…et je prends un sac vide en tissu comme sac de linge sale.

Quand je sors quelque chose de mon grand sac, je ne dérange pas tout et je le préserve du sable…
Même sans sable du désert, je garde cette technique qui me simplifie la vie.

4/LES LIENS SYMPAS POUR ALLER PLUS LOIN

Un exemple de sac en mode minimaliste pour un séjour de plusieurs mois (spéciale dédicace à mon cousin Pierre)
https://youtu.be/ZcGR6aXP-5c

Un exemple de rangement pro pour un sac compact (avec un pliage rigolo et la musique qui va avec)
https://youtu.be/MFc78nKOhqY

Attention aussi aux consignes de bagages à mains : La taille d’abord. puis ce que vous y mettez : Les récipients contenant des liquides et des produits de type gel ne doivent pas dépasser 100 ml de contenance (volume maximal indiqué sur l’étiquette).

Voilà je crois que j’ai fait le tour.

ET VOUS, QUELLES ASTUCES AVEZ VOUS POUR VOYAGER ZEN ?

Sophie, la célèbre blogueuse de Sophie au Naturel http://sophieaunaturel.blogspot.com et néanmoins copine m’a accompagné lors du dernier voyage dans le désert en octobre 2017

Voilà son article avant le départ et après le départ : http://sophieaunaturel.blogspot.fr/2017/10/

Je vous invite à écouter son témoignage sur la radio RCF où elle fait des chroniques régulièrement : https://rcf.fr/sites/default/static.rcf.fr/diffusions/2017/11/15/RCF59_SOFEELGOOD_20171115.mp3

Merci Sophie de ton enthousiasme et ton peps pour partager ton voyage !!!!

 

J’intervenais l’an passé dans l’émission de Juliette Delannoye sur France Bleu Nord.

Cette année, j’ai une chronique pour donner des trucs et astuces aux enfants (et à leurs parents)

Un merci spécial à Agnès Delbarre pour l’aide apportée dans l’élaboration de cette chronique

QU_EST_CE_QU_ON_FAIT_DES_ENFANTS–JE_2109_rester_tranquille_!–NET_47809990-dd4d-4e93-9275-158300926184_R59A

02 Juin 2017
juin 2, 2017

2 juin 2017 #vendredicréatif

0 Comment

J’ai participé à un atelier de Sylvie la Fee bulleuse

En allant danse et créativité Sylvie m’a permis un moment de ressourcement.

J’y ai dessiné ce dessin

je l’ai accroché dans ma cuisine pour lire chaque matin JE SUIS EN VIE

Merci Sylvie pour ce bon moment !